Pourquoi changer mon alternateur ?

L’alternateur fait partie des nombreuses pièces inconnues par la plupart des automobilistes.

Pour autant, cette pièce est un des éléments essentiels au fonctionnement d’une voiture au même titre que le moteur ou les roues.

Aujourd’hui, nous vous dirons tout ou presque sur ce composant : à quoi sert-il ? Comment peut-il recharger la batterie automobile ? Quelle est la durée de vie de cette pièce ? Pourquoi faut-il la remplacer ?

L’alternateur d’une voiture

De quoi est-il constitué ?

L’alternateur d’un véhicule est un générateur électrique utilisant le principe d’induction électromagnétique mis en lumière par le célèbre physicien Faraday.

L’alternateur est composé de plusieurs éléments :

  • Un redresseur permettant de transformer le courant alternatif en courant continu.
  • Un régulateur fonctionnant grâce à des transistors et permettant de moduler la puissance à délivrer par l’alternateur.
  • Une bobine fixe en cuivre, le stator.
  • Un électro-aimant (le rotor).

Enfin, l’alternateur a besoin d’un élément externe, une courroie appelée « accessoire », « secondaire » ou « d’alternateur ».

Comment fonctionne cette pièce ?

L’alternateur a pour rôle de transformer l’énergie mécanique provenant de la rotation du moteur en énergie électrique.

Plus précisément, lorsque le moteur est allumé, la courroie d’alternateur entraîne le rotor afin que celui-ci tourne à l’intérieur de la bobine pour créer un courant électrique.

Quelle est son utilité ?

La batterie automobile est un accumulateur d’énergie, nécessitant par conséquent l’intervention d’un générateur : l’alternateur.

Grâce à l’énergie électrique qu’il fournit, cette pièce alimente divers équipements électriques et électroniques présents à bord du véhicule lorsque le moteur est en marche : climatisation, chauffage des sièges, GPS intégré, caméra de recul, etc.

De plus, l’énergie en surplus permet de recharger la batterie.

En effet, lorsque le moteur est éteint, la batterie continue d’alimenter divers composants : horloge interne, ouverture et fermeture automatique du coffre, centralisation des portes, système d’alarme, etc.

Or, comme n’importe quelle pile, la batterie dispose d’une autonomie et doit être régulièrement rechargée pour assurer son fonctionnement.

Pourquoi faut-il changer l’alternateur ?

Comme nous l’avons vu, l’alternateur est responsable du fonctionnement de plusieurs équipements, dont la batterie.

Si cette pièce est défaillante, le conducteur s’expose à plusieurs problèmes.

Dans la meilleure des situations, l’alternateur ne produira pas suffisamment d’énergie pour permettre le fonctionnement optimal de tous les composants.

Le conducteur ne pourra plus ouvrir ou fermer les vitres électriques ou le toit ouvrant, il ne pourra plus utiliser le chauffage ou la climatisation, etc.

Dans le pire des cas, l’alternateur ne pourra plus recharger la batterie ni démarrer le véhicule.

En effet, lorsque la voiture est éteinte, c’est la batterie qui permet d’initier l’allumage du moteur à travers plusieurs pièces :

  • Tout d’abord, la pompe à carburant doit transporter l’essence ou le diesel présent dans le réservoir jusqu’à la chambre de combustion.
  • Ensuite, la bougie d’allumage doit créer un arc électrique permettant la troisième phase de fonctionnement du moteur à quatre temps : l’explosion du mélange air-carburant permettant d’entraîner les pistons.

Enfin, le démarreur électrique permettant d’entraîner le volant moteur.

Quand doit-on remplacer l’alternateur ?

Règle générale

La durée de vie moyenne d’un alternateur est comprise entre 150 000 km et 180 000 km et varie en fonction de plusieurs paramètres dont le modèle, l’âge du véhicule, le nombre d’équipements alimentés par cette pièce et les caractéristiques de l’alternateur.

Il est donc essentiel de vérifier les informations inscrites dans le manuel d’entretien de son véhicule.

Si votre voiture approche ce kilométrage, il est conseillé d’inspecter l’alternateur et sa courroie pour vérifier s’il est nécessaire de le remplacer.

Comment diagnostiquer une panne ?

Même si l’alternateur dispose d’une durée de vie importante, nul n’est à l’abri d’une défaillance soudaine de la pièce.

Il existe plusieurs manières permettant d’anticiper la panne de cette pièce.

Le bruit

Lorsqu’il fonctionne normalement, l’alternateur produit un son très faible en raison des impulsions électromagnétiques.

En revanche, si le conducteur constate un sifflement au démarrage du moteur, il est probable que l’alternateur soit en panne ou que la courroie soit abîmée.

Les odeurs

Lorsque l’alternateur est en panne, le conducteur pourra sentir une odeur de caoutchouc brûlé.

En effet, comme la poulie ne tourne plus, il y a une friction exercée par la courroie entre le moteur et la poulie.

Comment être sur que la panne provient de l’alternateur ?

Lorsqu’un véhicule ne démarre plus, plusieurs pièces peuvent être en cause comme la batterie et l’alternateur.

Pour différencier l’origine de la panne, il est nécessaire de réaliser une manipulation : vérifier la tension de la batterie, puis celle de l’alternateur à l’aide d’un multimètre.

Une batterie qui fonctionne normalement va afficher une tension comprise entre 11,9 V et 12,6 V.

La tension normale de l’alternateur doit être aux alentours de 14 Volts.

Peut-on renouveler cette pièce soi-même ?

Le changement d’un alternateur est une intervention très coûteuse. Il faut compter entre 100 € et 500 € rien que pour la pièce.

Il faut ensuite ajouter entre 200 € et 400 € pour la main d’œuvre en raison de la localisation de la pièce et la difficulté d’accès.

Toutefois, il est possible de remplacer cette pièce à la maison, il existe plusieurs tutoriels en ligne ainsi que des sites internet spécialisés dans la vente de pièce détachée.