Il faut changer son alternateur tout les combien ?

Les premières automobiles ne disposaient pas de batterie.

En effet, l’équipement électrique était très limité.

Pour les démarrer, le conducteur devait actionner une manivelle afin d’activer un électro-aimant, la magnéto d’allumage.

C’est à partir des années 1920 que les constructeurs ont commencé à équiper les autos avec des batteries en raison de l’apparition d’accessoires tels que les phares ou l’autoradio dans les années 1950.

Or, la batterie n’est qu’un accumulateur d’électricité et a besoin d’un générateur électrique et c’est justement le rôle de l’alternateur.

Aujourd’hui, nous abordons plus en détail cette pièce et répondons aux principales interrogations que vous pouvez avoir : comment fonctionne-t-il ? À quoi sert-il ? Pourquoi doit-on changer l’alternateur d’un véhicule ? Est-ce qu’il faut le faire tous les ans ?

L’alternateur, rôle et caractéristique

Qu’est-ce qu’un alternateur ?

L’alternateur est une pièce cylindrique composée d’une bobine de cuivre et d’un électro-aimant.

Ce composant utilise le principe d’induction électromagnétique qu’on rencontre dans une lampe dynamo d’un vélo : l’énergie cinétique (de mouvement) est transformée en courant électrique.

Plus précisément lorsque le moteur tourne, il entraine une courroie dite « d’alternateur » ou « accessoire ».

L’électro-aimant ou rotor va alors s’exciter et créer un courant électrique.

Celui-ci est dirigé vers un redresseur ou onduleur afin que le courant alternatif produit soit transformé en courant continu.

Quelles sont ses missions ?

L’électricité produite va alors accomplir diverses missions.

Tout d’abord, elle alimente les composants électriques et électroniques qu’on peut trouver dans une voiture lorsque le moteur est en fonctionnement : capteurs de recul, ouverture du toit panoramique, fermeture de la capote en toile d’un cabriolet, etc.

Ensuite, l’alternateur recharge la batterie.

En effet, lorsque la voiture est à l’arrêt cette dernière doit continuer à fournir l’énergie nécessaire pour que certains composants puissent rester en veille comme l’horloge interne ou les traqueurs GPS.

Or, la batterie dispose d’une autonomie et doit donc être régulièrement rechargée afin d’éviter qu’elle tombe à plat.

Faut-il changer l’alternateur de son véhicule ?

Pourquoi est-il nécessaire d’effectuer cette intervention ?

L’alternateur permet d’alimenter plusieurs composants d’un véhicule lorsque le moteur est en marche dont la batterie, le moteur des essuie-glaces ou le compresseur.

Lorsqu’il est en panne, le conducteur pourra constater plusieurs problèmes :

  • L’alternateur ne pourra plus délivrer suffisamment d’énergie aux différents équipements qu’il est censé alimenter.

Dès lors, il est possible que la climatisation ne fonctionne plus ou mal, que les phares éclairent très peu ou encore que les bras des essuie-glaces tournent au ralenti.

  • De plus, comme la batterie ne pourra pas se recharger, le conducteur ne pourra pas allumer son véhicule, car la pompe à carburant, la bougie d’allumage ou le démarreur ne recevront pas d’énergie.

Quand faut-il le faire ?

La durée de vie d’un alternateur est très variable et dépend de plusieurs facteurs.

À la fois endogène au véhicule comme la motorisation (essence, diesel, hybride), le nombre d’équipements électriques, ou encore la présence d’options très énergivores comme le système start and stop (Arrêt et redémarrage automatique du moteur) ou encore les caractéristiques et qualité de l’alternateur.

Il existe également d’autres facteurs exogènes pouvant accélère l’usure de cette pièce comme le climat ou des accessoires supplémentaires et non essentiels au fonctionnement du véhicule (néons, puissants haut-parleurs, etc.

).

Pour connaitre avec précision à quelle fréquence changer l’alternateur de sa voiture, il est conseillé de lire les recommandations du constructeur présentes dans le livret d’entretien.

Ce dernier inclut également d’autres informations utiles comme la localisation de la pièce, la durée de vie de la courroie d’alternateur ou encore la périodicité de vérification.

Sur les véhicules anciens, l’alternateur pouvait parfois dépasser 250 000 km.

De nos jours, l’espérance de vie moyenne de cette pièce est de 150 000 km à 190 000 km.

Comment différencier une panne de l’alternateur d’une panne de batterie ?

Si votre voiture ne démarre plus, ce n’est pas automatiquement à cause de l’alternateur.

En effet, plusieurs autres pièces peuvent être à l’origine de cette panne comme la batterie ou le démarreur électrique.

Afin de trouver l’élément en cause, il est possible de vérifier la tension de la batterie et celle de l’alternateur avec un multimètre.

Lorsque la batterie est déchargée, la tension peut être comprise entre 10,9 V et 11,9 V, si la batterie est défaillante, le multimètre affichera une tension inférieure à 10,6 V.

Un alternateur en panne est caractérisé par une tension inférieure à 13,5 V.

Est-il possible de changer soi-même l’alternateur de sa voiture ?

Si vous laissez votre voiture dans un garage ou chez un spécialiste du dépannage comme Midas ou Speedy, il faut compter en moyenne 600 € pour le remplacement d’un alternateur.

Il s’agit donc d’une intervention très couteuse compte tenu du prix de la pièce (entre 120 € et 450 €) et du temps nécessaire pour effectuer un diagnostic complet (entre 3 à 5 heures).

Néanmoins, si vous souhaitez réaliser des économies sur la main d’œuvre, il est tout à fait envisageable de réaliser cette intervention à domicile.

Plusieurs tutoriels sont disponibles en ligne et il est possible d’acheter un alternateur facilement sur les sites de vente de pièces détachées.